Fanny et Stéphane Boutarin ont accueilli Shinishi Kashiwazaki, le grand maître de l’ail noir d’Aomori, sur leur exploitation agricole. Cette halte gourmande a scellé l’amitié franco-japonaise autour de l’ail noir. Une séjour pour mettre en avant la culture de l’ail drômois mais aussi la gastronomie grâce à de nombreuses rencontres ! 

Découverte de la culture de l’ail drômois :

La halte gourmande a débuté le dimanche 20 octobre à Crest. Fanny et Stéphane ont ouvert les portes de leur exploitation agricole en présence du Maire Monsieur Hervé Mariton.
Cette visite a permis d’échanger sur les modèles agricoles différents. Ils différents selon les savoir-faire et les méthodes utilisées en fonction du matériel, de la terre ou encore des variétés.
Stéphane a d’ailleurs présenté la variété locale de la Drôme, l’ail blanc IGP de la Drôme qui fait la richesse du terroir drômois, mais aussi l’ail violet. L’occasion aussi d’échanger et de déguster les saveurs de chaque terroir.

Fanny et Stéphane Boutarin ont accueilli Shinishi Kashiwazaki, le grand maître de l’ail noir d’Aomori, sur leur exploitation agricole. Cette halte gourmande a scellé l’amitié franco-japonaise autour de l’ail noir. Une séjour pour mettre en avant la culture de l’ail drômois mais aussi la gastronomie grâce à de nombreuses rencontres !

Rencontres autour de la gastronomie franco-japonaise :

Le Chef Ijichi Masachi, du restaurant La Cachette, les a reçu accompagné de France Bleu Drôme Ardèche Les Toqués. Il a expliqué la saveur umami de l’ail noir et a donné des inspirations culinaires avec l’ail noir aux auditeurs.

Ensuite, une conférence autour de l’ail noir a été organisée à l’Institut Paul Bocuse. Les Chefs français mais aussi les étudiants ont pu découvrir la démarche de Shinishi Kashiwazaki et celle de Fanny. Une démarche différente en fonction, chacun, de leur variété d’ail. Une dégustation avec trois mets a été proposée :

  • cabillaud et sa croûte d’ail noir par la Cheffe Floriane Sitz
  • accord ail noir et champagne par Stéphane Vignon
  • mariage subtil ail noir chocolat par la Chocolaterie Frigoulette

Ce même jour, ils ont alors pu assister à une visite guidée de la Cité Internationale de la Gastronomie. Un lieu consacré au patrimoine culinaire !

Puis c’est à Paris que la halte gourmande pour sceller l’amitié franco-japonaise autour de l’ail noir s’est terminée. Une destination importante pour rencontrer des grands Chefs de la gastronomie française !

Le Chef pâtissier James Berthier les a accueillis dans l’atelier de sa pâtisserie Sucrecacao. Il a démontré les usages de l’ail noir dans la gastronomie française en réalisant un baba au rhum avec une chantilly à l’ail noir.

La halte gourmande autour de l’ail noir a commencé à Valence au restaurant gastronomique d’Anne-Sophie Pic. Le Chef Aurélien Poirot, qui utilise régulièrement l’ail noir Maison Boutarin, a pu comprendre les origines de l’ail noir et la démarche d’un produit d’excellence. Shinishi Kashiwazaki lui a fait déguster l’ail noir d’Aomori pour identifier les différents arômes.

C’est chez le talentueux Chef Baptiste Renouard que le séjour s’est terminé avec un dîner spécial pour l’occasion : ris de veau à l’ail noir.

Cette halte gourmande en France a permis de sceller l’amitié franco-japonaise autour de l’ail noir mais aussi de mettre en avant la qualité de l’ail noir d’Aomori et de la Drôme et son utilisation dans la gastronomie !

Pin It on Pinterest

Share This